Menu

Bienvenue

Cordiale bienvenue sur la page web du Lagotto Club Suisse ! Un club pour fans de Lagotto, propriétaires, éleveurs et toute la famille.

Le club a pour but de promouvoir l'élevage et la détention de chiens de pure race Lagotto Romagnolo en Suisse, d'organiser
des manifestations afin de diffuser des informations et des connaissances à ses membres et d'encourager le contact entre les éleveurs et les personnes intéressées, ainsi que les relations amicales entre ses membres.

Cours de cavage, Seedorf, 26 octobre 2019

Nous cavons avec prudence, respect et raison. Telle était la devise du cours de cavage, que le Lagotto Club Suisse a organisé le 26 octobre dans un refuge forestier du Frienisbergerwald (au-dessus de Seedorf, BE)

A 9h30 déjà, la quasi totalité des13 jeunes Lagotti étaient  rrivés au refuge forestier avec leurs propriétaires fiers et pleins d’espoir. Du café et des croissants étaient offerts à l’accueil. On a également commencé à faire connaissance et à échanger des expériences. A 10h, Beat Bongni, directeur technique des événements du LCS, a souhaité la bienvenue aux propriétaires des 13 Lagotti.

Il y a eu d’abord un peu moins d’une heure de théorie. Dans un exposé, Lothar Zeissler a donné des informations de base sur la truffe et le cavage, étayées par des images et un support visuel.

Après la théorie, le travail pratique avec les chiens a commencé. Les participants ont reçu une truffe d’environ 15 g. Ils ont alors dû s’entraîner avec leur chien dans une zone tranquille de la forêt. Jeter la truffe quelque part dans le feuillage puis se promener avec le chien détendu devant la truffe. Quand celui-ci réagit à la truffe, se mettre à côté de lui mais sans l’effrayer, et se faire montrer la truffe …et montrer  beaucoup d’enthousiasme, féliciter abondamment, récompenser ! Cet exercice est répété plusieurs fois. Puis le niveau de difficulté a été élevé graduellement, en recouvrant d’abord la truffe de feuilles puis en l’enterrant légèrement.

Midi est arrivé rapidement et, dans le refuge, Beat Bongni a servi une délicieuse soupe aux pommes de terre avec des truffes, accompagnée de saucisses et de pain.

Après le repas les participants ont continué à s’exercer sous la direction experte des instructeurs Lothar Zeissler, Kurt Siegenthler et Thomas Spahr.

Pour terminer, Beat Bongni a montré comment on peut conserver, nettoyer et utiliser les truffes trouvées.

A 15h30 les participants satisfaits ont pris le chemin du retour.

Voici une récapitulation des informations données durant la journée :

  • En Suisse, on peut trouver les truffes suivantes: truffe d’été (Tuber Aestivum), truffe de Bourgogne (Tuber Uncinatum), truffe d’hiver (Tuber Brumale) et la peu prisée truffe mésenterique (Tuber Mesentericum), très rarement la truffe du Périgord (Tuber Melanosporum) et quasiment jamais la truffe blanche (Tuber Magnatum).
  • Les truffes sont des champignons et vivent en symbiose avec les racines de leurs arbres-hôtes. Les arbres fournissent aux truffes des hydrates de carbone, les champignons alimentent les racines en sels minéraux et eau. Voici une petite liste incomplète des arbres-hôtes: chêne, hêtre, frêne, noisetier et tilleul.
  • Il est important de toujours reboucher les trous que le chien fait en cherchant, afin de protéger les racines des arbres et le mycélium.
  • Outre les arbres-hôtes, les truffes ont besoin de lumière et d’humidité pour prospérer, mais pas d’eau stagnante .
  • Un sol calcaire est indispensable pour la croissance de la truffe. Les truffes se trouvent souvent en lisière des chemins forestiers. Les chemins des champs et des forêts sont principalement constitués de marne ou d’autres graviers calcaires. Ceux-ci donnent du calcaire aux sols au fil des ans. Et les truffes dépendant d’un sol alcalin et calcaire. C’est pourquoi on  peut également trouver des truffes près de vieux murs en béton (par exemple les bunkers).
  • Chercher des truffes n’est pas comme chercher d’autres champignons. Restez sur les chemins forestiers. Cherchez-les sur les bords des chemins. Les chemins forestiers permettent à la lumière du soleil de pénétrer, l’eau peut s’écouler sur le bord de la route.Le gravier libère du calcaire dans l’environnement. Ce sont des conditions de croissance idéales !
  • C’est une tâche essentielle du conducteur de chien d’interpréter le paysage et de choisir les endroits appropriés pour une promenade.
  • Et ensuite, il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer et avoir de la patience et de la persévérance !

Texte et Photos: Matthias Baschung

Print
0 Comments
Rate this article:
No rating

Categories: Séminaire de cavageNumber of views: 56

Tags:

Icons by Icons8